Le Livre blanc sur les transports, une initiative par et pour l’avenir

Connaissez-vous le Livre blanc sur les transports ?

Il s’agit d’un document stratégique élaboré par la Commission européenne qui définit la voie à suivre pour les systèmes de transport dans l’Union européenne au cours des prochaines décennies. Ils le définissent comme « une feuille de route vers un espace européen commun des transports ».

Cette feuille de route a été créée pour promouvoir des transports efficaces, ce qui signifie moins de bouchons, moins d’émissions, plus d’emplois et donc plus de croissance. Une autre fonction importante de la feuille de route est d’encourager les grandes entreprises européennes qui sont leaders dans le secteur des transports à le rester.

Comment cette stratégie est-elle définie ? Le livre blanc sur les transports définit dix objectifs clés, la résolution de chacun d’entre eux ayant une incidence directe sur un problème du secteur et de la société.

Les 10 objectifs sont :

1 D’ici 2030, réduire de 50 % l’utilisation des voitures à moteur conventionnel, en vue de les éliminer complètement d’ici 2050.

2 Atteindre une part de 40 % d’utilisation de carburants à faible émission de carbone dans le transport aérien d’ici 2050. En plus de réduire les émissions dans le secteur maritime, les émissions de CO2 provenant du fioul domestique ont diminué de 40 à 50 %.

3 D’ici à 2030, transférer 30 % des transports de la route vers d’autres modes, tels que le rail et les voies navigables internes, et d’ici à 2050, 50 %. Pour cela, il faudra développer les bonnes infrastructures et s’appuyer sur des modes de transport de marchandises efficaces et respectueux de l’environnement.

4 Création d’un réseau ferroviaire à grande vitesse à l’échelle européenne d’ici 2050. L’objectif est que la majorité des trajets de moyenne distance soient effectués par le rail.

5 D’ici 2030, disposer d’un réseau central RTE-T multimodal et pleinement opérationnel à l’échelle européenne.

6. Relier, de préférence, l’ensemble du réseau aérien central par des trains à grande vitesse. De même avec la zone maritime et, si possible, connecter les ports au système de voies navigables intérieures.

7 Moderniser les infrastructures aériennes et mettre en place des systèmes de gestion similaires à ceux du sol.

8 Établir un cadre pour un système européen d’information, de gestion et de paiement du transport multimodal.

9 Réduire le nombre de décès sur les routes, en visant à les ramener autant que possible à 0 %. Faire de l’UE une zone de pointe en matière de sûreté et de sécurité.

10 Rechercher la pleine application des principes « utilisateur-payeur » et « pollueur-payeur », ainsi que la possibilité pour les entreprises privées de générer des revenus et de garantir le financement des futurs investissements dans les transports.

Voulez-vous le lire ?

À l’intérieur du Livre blanc sur les transports, chacun de ces objectifs est abordé de manière plus approfondie et expliqué plus en détail.

Nous vous laissons ce lien vers le Livre blanc sur les transports.

Nous sommes ouverts à toutes les questions, posez-les sans engagement : https://bit.ly/2M1FfFQ.

Vous pouvez également nous suivre sur les réseaux sociaux, Facebook, Instagram ou Linkedin. Et si vous souhaitez être tenu au courant de nos actualités, inscrivez-vous à notre newsletter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.